En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation simplifiée et la réalisation de statistiques de visites. Politique de confidentialité en bas de page. En savoir plus.

Bénévolat aux Seychelles sur des projets de conservation en lien avec les EEE

L’université d’EXETER, l’université technique de DARMSTAD et l’autorité des parcs nationaux des Seychelles proposent deux postes de bénévolat sur des projets de conservation en lien avec la thématique des espèces exotiques envahissantes.

« Il s’agit d’aider à la collecte, au traitement et à la manipulation des données pour deux projets de conservation qui auront lieu dans l’île de Mahé aux Seychelles. Les deux projets sont une excellente occasion d’apprendre sur la conservation, l’écologie insulaire et communautaire et d’acquérir des compétences et de l’expérience sur le terrain.

  • Le projet «Réponses spatio-temporelles de la fonction écosystémique à la restauration écologique» utilisera une expérience de communauté de restauration établie pour étudier les réponses spatio-temporelles à long terme de l’élimination des espèces exotiques sur l’interaction mutualiste et antagoniste native entre espèces co-émergentes. 
  • Le projet «Effets des espèces exotiques sur la structure du réseau et les conséquences sur la fonction écosystémique» utilisera les réseaux de pollinisation et le succès reproductif des plantes menacées aux Seychelles pour étudier l’impact de la restauration de l’habitat et de l’augmentation des espèces invasives sur le fonctionnement des écosystèmes. »

 

Pour en savoir plus sur ces postes, cliquez ici