En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation simplifiée et la réalisation de statistiques de visites. Politique de confidentialité en bas de page. En savoir plus.

Un escargot introduit en France

Léonard, L. & Latreche, A. 2015. Première mention départementale d’Helix lucorum Linnaeus, 1758 en Seine-Saint-Denis et données malacologiques du Parc des Beaumonts (Montreuil, Seine-Saint-Denis, France). MalaCo, 11 : 17-18.

Rédacteur L. Léonard

« L’Escargot turc Helix lucorum Introduit en France en 1883 dans l’agglomération Lyonnaise (Allemand & Blanc 1992), l’Escargot turc (Helix lucorum Linnaeus, 1758) s’est depuis acclimaté et dispersé dans plusieurs localités de France. Avec sa coquille de grande taille formée de cinq tours de spire, cette espèce se différencie conchyliologiquement de l’Escargot de Bourgogne (Helix pomatia Linnaeus, 1758) par des ornementations de bandes longitudinales brun-chocolat(Germain 1930) et un corps de couleur brunâtre plus foncé que chez Helix pomatia. L’identification de cette grande espèce s’effectue ainsi  sans grande difficulté […]. »

Escargot Turc – Helix lucorum Linnaeus, 1758

 

                                        Adulte                                                                                     Coquille

 

Escargot de Bourgogne – Helix pomatia Linnaeus, 1758

 

                                        Adulte                                                                                     Coquille

 

Pour lire l’article, cliquez sur l’image

 

Entre 2015 et 2017, l’Escargot Turc a été détecté dans huit nouveaux départements. Ces nouvelles observations ne signifient pas pour autant que l’espèce est invasive mais révèlent plutôt un biais dans la connaissance de sa distribution sur le territoire métropolitain.

Si vous croisez cette espèce, n’hésitez pas à nous faire part de vos observations (en prenant une photo !), il suffit de vous rendre sur le formulaire de signalement et de sélectionner « autre taxon ». Cela permettra de mieux connaître cette espèce sur sa localité et son biotope.

Autre liens d’information : INPN Helix lucorum Linnaeus, 1758